[V&V] Colloque Vice & Vertu 2024 : “Boire dans les pays nordiques et germaniques” (CUNP & Maison de la Recherche, 12-14 juin 2024)

Le premier colloque du projet Vice&Vertu se tiendra du 12 au 14 juin 2024 au Centre Universitaire de Norvège à Paris (CUNP – Maison des Sciences de l’Homme, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris) et à la Maison de la Recherche de Sorbonne Université (28 rue Serpente, 75006 Paris).

Consacré à “boire dans les pays nordiques et germaniques”, ce colloque est l’aboutissement de la première année du projet, ponctuée par 6 séances de séminaire préparatoire. Il est organisé par Arne Bugge Amundsen (Université d’Oslo) et Frédérique Harry (Sorbonne Université / REIGENN).

[Projet Genre & avant-gardes] Workshop et table-ronde: Avant-garde après Pina Bausch, entre mémoire et réinvention, Wuppertal, 7 juin 2024

Avec la création du Tanztheater Wuppertal en 1973, Pina Bausch a révolutionné la danse. Le Tanztheater représente une avant-garde devenue une institution internationale de premier plan, qui a écrit l’histoire de la danse et a fait école. Comment penser une avant-garde après Pina Bausch? L’avant-garde dans le domaine de la danse et de la performance existe-t-elle encore? Le concept même d’avant-garde est-il encore pertinent? Avec quels moyens poursuivre l’expérimentation formelle, l’engagement dans la société? Selon quelles approches théoriques cette histoire peut-elle encore s’écrire aujourd’hui?
Ces questions seront au cœur de nos réflexions lors de cette table-ronde. Nous nous interrogerons sur l’articulation entre documentation, ou patrimonialisation, et création; sur la façon dont l’héritage de la danse moderne et postmoderne peut être abordé de manière créative. Peut-on imaginer l’émergence d’archives vivantes, possiblement transnationales? Nous nous intéresserons en particulier aux enjeux propres au genre (gender) dans cette réinvention et cette historicisation.

Liberté Cathédrale, Lille © Simon Gosselin

Cette manifestation constitue le dernier volet d’un projet de recherche consacré aux « avant-gardes au prisme du genre dans l’espace germanophone après 1945 », mené en 2022-2024 par des chercheuses des universités Lyon 3 Jean Moulin (Sibylle Goepper), Aix Marseille (Susanne Böhmisch), Sorbonne (Agathe Mareuge), de Lorraine (Cécile Chamayou-Kuhn) et de Grenoble (Élise Petit).

[CanFac] Quatrième journée du projet “Canon Factory” (CanFac) (8 juin 2024, Campus P. et M. Curie)

L’équipe du projet Émergence Canon Factory (VALE UR 4085 et REIGENN UR 3556, Sorbonne Université) vous invite à la dernière de ses quatre journées d’étude de l’année universitaire, samedi 8 juin, 9h-17h45, salle 24-34-107, Campus Pierre et Marie Curie (4 place Jussieu, 75005 Paris).

Le programme de cette quatrième journée:

9h-9h15 : accueil des participants 

09h15-10h45 (intervention et échanges): Jayrôme C. Robinet, Universität der Künste, Berlin, doctorant, auteur, artiste spoken word, traducteur et Bernard Banoun, Sorbonne Université / REIGENN : Performance “Das Tuch de Babel” et discussion autour de “Sonne in Scherben” (texte présenté au Prix Bachmann, 2023) : plurilinguisme, réalité, fiction, marge et centre. 
Le texte “Sonne in Scherben” est disponible ici.

10h45-11h15 : pause café

11h15-12h45 (intervention et échanges): Christine Meyer, Amiens / CERCLL : « Vers un canon transnational de l’exil et des migrations? »

12h45-14h15 : pause déjeuner

14h15-15h45 (intervention et échanges): Cécile Beaufils, Sorbonne Université / VALE : ” ‘This is a book of spells to be spoken aloud’ (The Lost Spells): Literary Events and Contemporary British Nature Writing.”

15h45-16h15: pause café

16h15-17h45 (intervention et échanges): Soizick Jaffré, Sorbonne Université, autrice, et Eric Chevrel, Sorbonne Université / REIGENN : Le “graphic memoir” A Good Sport (2024), présentation et discussion. 

Les abstracts des communications et les références bibliographiques sont consultables  ici.

tous les renseignements ici.

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #4] Nicole Haitzinger: “Le registre de l’”exotique” dans les archives de danse de la modernité en France et dans l’espace germanophone. À propos de la pertinence d’une mise en perspective décoloniale.” (Maison de la Recherche & zoom, 14 juin 2024)

Bandeau séance 4 saison 2

Pour la quatrième et dernière séance de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Nicole Haitzinger, professeure en arts du spectacle (szenische Künste) à Paris Lodron Universität Salzburg (PLUS), pour une intervention intitulée: “Le registre de l’”exotique” dans les archives de danse de la modernité en France et dans l’espace germanophone. À propos de la pertinence d’une mise en perspective décoloniale.”

Salle d'exposition consacrée à la danse
Archivraum Tänze anderswo. Ausstellungsansicht Kunst-Musik-Tanz. Staging the Derra de Moroda Archives. Museum der Moderne Salzburg, Salzburg 2016

La séance sera animée par Katharina Jobst (doctorante, Sorbonne Université, U.R. REIGENN).

Quand? vendredi 14 juin 2024, 14h-16h30

Où? Maison de la recherche de Sorbonne Université (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S001. Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à la Maison de la recherche (entrée libre!), cependant vous pourrez aussi vous connecter par Zoom. Lien: https://univ-nantes-fr.zoom.us/j/83124156608

Résumé

Dans cette séance conçue comme un dialogue, nous nous intéresserons à la période de création des archives de la danse à l’époque moderne: configuration paradoxale si l’on considère qu’à cette époque, on attribuait à la danse la plus grande fugacité.

Fiche d'un fichier d'archives, manuscrite
Système de fichiers de Derra de Moroda

Le début du XXsiècle est marqué par le geste de collection d’artefacts liés à la danse en Europe et “ailleurs”; mais quand, où, par qui, et pourquoi des archives de la danse sont-elles créées en Europe centrale et en France ? Quelles petites utopies (ou hétérotopies) y sont associées? Quelles correspondances entre les fondations d’archives et les ouvrages de référence de l’histoire de la danse peuvent être mises au jour lorsque l’on adopte une perspective décoloniale?

Notre dialogue se concentrera en particulier sur le registre de “l’exotique” dans les Archives de la Danse Derra de Moroda et les Archives Internationales de la Danse à Paris. L’accent sera mis sur les “pièces manquantes” dans l’historiographie et sur les interrogations méthodologiques que suscite le travail dans les archives. À cet égard, nous souhaitons discuter d’autres méthodes d’archivage qui existent ou qui pourraient exister, comme le “Reenactment”, les “Oral Histories” sous forme de performance, ainsi que le “hosting the re-appearance”?

Organisation: Jean-François Laplénie, Agathe Mareuge, Bénédicte Terrisse.

Journée d’étude: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt” (Literaturforum im Becht-Haus Berlin, 29 mai 2024)

À l’occasion de l’ouverture du fonds de l’écrivain Mario Wirz (1956-2013) aux archives de l’Akademie der Künste zu Berlin, Bernard Banoun et Jean-François Laplénie organisent la première journée d’étude consacrée à son œuvre: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt

Coorganisée par l’U.R. REIGENN avec le soutien de Philomel/Initiative Genre, l’Akademie der Künste zu Berlin et la Mario-Wirz-Stiftung, la journée a lieu au Literaturforum im Brecht-Haus de Berlin le 29 mai 2024, de 9h30 à 16h, et sera suivie d’une visite et présentation du fonds Wirz aux archives de l’AdK.

Programme

09:30 – Begrüßung

10:00 – Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zur Lage der deutschsprachigen schwulen Literatur als »kleiner Literatur«: Mario Wirz’ Texte der 1990er Jahre.

10:45 – Rebecca Heinrich (Freiburg i.Br.): »Ich kämpfe bis zum letzten Atemzug.« Heroische Männlichkeiten in Mario Wirz‘ autobiografischen Aids-Erzählungen »Es ist spät, ich kann nicht atmen. Ein nächtlicher Bericht« (1992) und »Biographie eines lebendigen Tages« (1994).

11:30 – Bernard Banoun (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zu Mario Wirz’ früher Lyrik (1982–1985).

Mittagspause

14:15 – Alexander Graeff (Berlin): Gegen Uwemännernormen – Über die Aktualität von Mario Wirz’ Werk.

15:00 – Mátyás Dunajcsik (Berlin): Lass dich nicht erzählen – zwischen Klischees und Authentizität in queeren Biografien gestern und heute. Eine Begegnung mit dem »nächtlichen Bericht« von Mario Wirz.

Im Anschluss (Akademie der Künste, Literaturarchiv, Robert-Koch-Platz 10): Führung durch das Mario-Wirz-Archiv (AdK) mit Gabriele Radecke und Carsten Wurm.

→ la journée d’étude sur le site du Literaturforum im Brecht-Haus.

→ la soirée littéraire la veille (28 mai 2024, 20h) consacrée à Mario Wirz.

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #3] Valérie Carré: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité.” (Maison de la Recherche & zoom, 22 mars 2024)

Bundesarchiv

Pour la troisième séance de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Valérie Carré, professeure en Études germaniques (cinéma germanophone) à Sorbonne Université (U.R. REIGENN) pour une intervention intitulée: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité. Dans le dédale des archives tronquées.”

Montage: image de la Révolution allemande et bobine tirée d'archives
Montage: Valérie Carré. CC BY-NC-ND

La séance sera animée par Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, U.R. REIGENN & Philomel).

Quand? vendredi 22 mars 2024, 14h-16h30

Où? Maison de la recherche de Sorbonne Université (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S002. Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à la Maison de la recherche (entrée libre!), cependant vous pourrez aussi vous connecter par Zoom.

Résumé

La révolution allemande de 1918/19 a bénéficié en termes de documentation visuelle des progrès de la photographie et nombre de photographes de presse ont documenté les événements révolutionnaires qui se sont déroulés à Berlin de novembre 1918 à mars 1919. On sait moins en revanche que ces événements ont aussi attiré l’attention des réalisateurs de bandes d’actualité. Celles-ci étaient diffusées de manière hebdomadaire dans tous les cinémas du Reich. Ces archives visuelles n’ont que peu (photographie), voire pas du tout (bandes d’actualité) retenu l’attention des historien·ne·s.

Ce séminaire se propose d’explorer un fonds d’archives qui pose de nombreux problèmes. À travers des exemples concrets, nous montrerons en quoi ce fonds est mal archivé et fort lacunaire, ce qui pose des questions fondamentales quant à l’exploitabilité même de ces archives et nous essaierons d’esquisser des pistes pour malgré tout tirer profit de ce fonds unique.

Continuer la lecture de « [Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #3] Valérie Carré: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité.” (Maison de la Recherche & zoom, 22 mars 2024) »

[CanFac] Deuxième journée du projet “Canon Factory” (CanFac) (3 février 2024, Campus P. et M. Curie)

L’équipe du projet Émergence Canon Factory (VALE UR 4085 et REIGENN UR 3556, Sorbonne Université) vous invite à la seconde de ses quatre journées d’étude de l’année universitaire, samedi 3 février, 9h-16h, salle 24-34-107, Campus Pierre et Marie Curie (4 place Jussieu, 75005 Paris).

Cette journée est consacrée au spoken word et son rapport au canon, aires anglophone et néerlandophone.

La participation est ouverte à toutes et tous mais, pour des raisons de logistique, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de kim.andringa@sorbonne-universite.fr avant le 20 janvier.

Le programme de cette deuxième journée:
  • 9h: Accueil des participants
  • 9h15-10h45 (communication et discussion) : Kila VAN DER STARRE, Université d’Utrecht (Pays Bas), “Poetry off the Page, Inside and Outside the Canon”
  • 11h15-12h45 (communication et discussion) : Bastien GOURSAUD, Université d’Amiens / CERCLL, “Reinterpreting the Canon as Oral Tradition in 21st Century British Spoken Word—The Examples of Kae Tempest and Patience Agbabi”
  • 14h15-15h45 (communication et discussion) : John SANNAEE, Université Paris 8 / TRANSCRIT, “Building on a Counter-Canonical Heritage: 21st Century Regional Minority Voices in the British Spoken Word Scene”

Tous les renseignements ici.

Journée d’étude: Lessing, Nathan der Weise (Maison Heinrich Heine, 13 janvier 2024)

Portrait Gotthold Ephraim Lessing

Le 13 janvier 2024 à la Maison Heinrich Heine (Cité Internationale Universitaire de Paris), Sylvie Le Moël et Gilles Darras organisent une journée d’étude consacrée à Nathan der Weise. Ein dramatisches Gedicht de G. E. Lessing.

Portrait Gotthold Ephraim Lessing
Programme

9h45 : Ouverture et présentation de la journée par Sylvie Le Moël et Gilles Darras (Sorbonne Université)

(Modération : Sylvie Le Moël, Sorbonne Université)
10h-10h45 : Tristan Coignard (Université Bordeaux-Montaigne) : Tolérance et éducation. Les processus d’apprentissage dans Nathan le Sage.
10h45-11h30 : Anne Lagny (ENS Lyon): Les attitudes religieuses dans Nathan le Sage.

(Modération Gérard Laudin, Sorbonne Université)
11h45-12h30: Cord Friedrich Berghahn (TU Braunschweig): « Nur scheint es schwer, das sonderbare Werk zu rubriciren…. » Stoff und Form in Lessings Nathan (mit Seitenblick auf Voltaire)

Pause déjeuner

(Modération : Anne Lagny, ENS Lyon)
14h-14h45 : Alain Muzelle (Université de Lorraine) : L’image du Juif dans Nathan le Sage.
14h45-15h30 : Sonia Goldblum (ENS Lyon): La réception de Nathan der Weise dans le contexte judéo-allemand.

(Modération : Gilles Darras, Sorbonne Université)
15h45-16h30 : Gérard Laudin (Sorbonne Université) : « Betrogene Betrüger » : qui trompe qui et pourquoi ?

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search