Journée d’étude internationale: Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries (Serpente, 2 juin 2022)

Journée d’étude internationale: “Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries : stratégies de subversion et d’émancipation des périphéries et des marges face aux centres”.

→ Jeudi 2 juin de 9h30 à 18h, à la Maison de la Recherche – Sorbonne Université
28, rue Serpente, 75006 Paris, salle D223.
→ Suivre la journée d’étude sur Zoom en suivant ce lien.

Affiche Journée d'étude Perspectives artistiques et culturelles sur les périphéries 2 juin 2022
Affiche Journée d’étude Perspectives artistiques et culturelles sur les périphéries 2 juin 2022

Fruit de la collaboration des doctorants des laboratoires REIGENN, Eur’ORBEM (études slaves) et ELCI (études italiennes), cette journée d’étude internationale, précédée d’une table ronde, réunira de jeunes chercheurs autour du thème « marges et périphéries ». Les intervenants s’interrogeront sur les capacités des périphéries et marges artistiques (cinéma, littérature, arts du spectacle, arts plastiques, musique) à agir dans le contexte des rapports de pouvoir qui les lient aux centres. Le point sera mis tout particulièrement sur les stratégies d’autonomisation et de subversion que les périphéries mettent en place pour renverser la circulation des objets culturels et les représentations produites à la fois sur les centres et sur elles-mêmes.

Continuer la lecture de « Journée d’étude internationale: Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries (Serpente, 2 juin 2022) »

Dernière séance du séminaire doctoral: Joseph Kebe-Nguema et Jeanne Yapaudjian (REIGENN), 13 mai 2022 14h (Centre Malesherbes)

Le 11 mars 2022 (14h-16h) au Centre Malesherbes (108 boulevard Malesherbes, 75017 Paris), amphi 111, le séminaire doctoral de l’U.R. REIGENN, organisé par Bernard Banoun, accueillera deux présentations de doctorant.e.s de l’U.R. REIGENN, Joseph Kebe-Nguema et Jeanne Yapaudjian.

La séance aura lieu en français et sera suivie d’une discussion. Pour plus de convivialité, nous serons heureux de vous retrouver au centre Malesherbes (pour y accéder, pensez à vous munir d’une carte professionnelle ou à vous manifester par avance en écrivant à cette adresse: Bernard.Banoun@Sorbonne-Universite.fr).

Cependant, les participantes et participants qui ne seraient pas à Paris pourront suivre le séminaire du 13 mai 2022 sur Zoom: https://zoom.us/j/92765157926?pwd=TEl6OFN3RkEvTXp4OW5ISW1Jd21qQT09 (ID de réunion : 927 6515 7926 | Code secret : 65GUBy).

Séance du séminaire doctoral: Joseph Kebe-Nguema (REIGENN), 13 mai 2022 14h (Centre Malesherbes)

Couverture de Gustav Frenssen: Peter Moors Fahrt nach Südwest. Schulausgabe 1915

Le 11 mars 2022 (14h-16h) au Centre Malesherbes (108 boulevard Malesherbes, 75017 Paris), amphi 111, le séminaire doctoral de l’U.R. REIGENN accueillera deux présentations de doctorants de l’U.R. REIGENN, Joseph Kebe-Nguema et Jeanne Yapaudjian.

Joseph Kebe-Nguema, doctorant en Études germaniques, cotutelle Sorbonne Université / REIGENN (dir. Bernard Banoun) et Universität Tübingen (dir. cotutelle Bettina Kümmerling-Meibauer) présentera une conférence intitulée:

“Le mur dans les têtes”. Analyse intersectionnelle de la construction de la négritude dans la littérature d’enfance et de jeunesse des deux Allemagne de 1949 à 1989

Couverture de Gustav Frenssen: Peter Moors Fahrt nach Südwest. Schulausgabe 1915
Couverture de Gustav Frenssen: Peter Moors Fahrt nach Südwest. Schulausgabe 1915 (DHM Berlin)

L’intervention sera consacrée à la littérature coloniale de jeunesse des deux États allemands, genre analysé dans la thèse de doctorat de Joseph Kebe-Nguema : “Le Mur dans les têtes”? Une analyse intersectionnelle de la construction de la négritude dans la littérature d’enfance et de jeunesse des deux Allemagnes de 1949 à 1989. Elle abordera tout d’abord les problématiques du travail ainsi que l’aspect méthodologique avant de se focaliser sur le chapitre traité.

En effet, le cas germano-allemand est spécifique: al pour les raisons suivantes : il s’agit de deux États aux idéologies antinomiques dans un monde multipolaire, avec d’un côté la République Fédérale d’Allemagne dans le camp atlantiste, avec un système caractérisé par une économie sociale de marché, et de l’autre côté, la République Démocratique Allemande, membre du Pacte de Varsovie et au système socialiste. L’opposition idéologique des deux États allemands s’exprime aussi bien dans leurs politiques étrangères respectives que dans leurs politiques culturelles. Par exemple, tandis que la RFA affichait sa volonté d’obtenir un ‘protectorat’ en Afrique au début des années 1950 et qu’elle soutenait économiquement le régime sud-africain pendant l’apartheid, la RDA finançait par exemple l’Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (SWAPO) qui luttait pour l’indépendance de la Namibie, alors ‘protectorat’ sud-africain. Par ailleurs, cette opposition idéologie et politique se retrouve aussi au sein de leurs littératures coloniales pour la jeunesse, genre pertinent servant d’indicateur pour analyser le rapport à l’histoire allemande des deux États allemands.

Continuer la lecture de « Séance du séminaire doctoral: Joseph Kebe-Nguema (REIGENN), 13 mai 2022 14h (Centre Malesherbes) »

Séance du séminaire doctoral: Jeanne Yapaudjian (REIGENN), 13 mai 2022 14h (Centre Malesherbes)

Image du film de Jean-Luc Godard: 2 ou 3 choses que je sais d'elle (1967)

Le 11 mars 2022 (14h-16h) au Centre Malesherbes (108 boulevard Malesherbes, 75017 Paris), amphi 111, le séminaire doctoral de l’U.R. REIGENN accueillera deux présentations de doctorants de l’U.R. REIGENN, Joseph Kebe-Nguema et Jeanne Yapaudjian.

Jeanne Yapaudjian, doctorante en Études germaniques et Études cinématographiques, cotutelle Sorbonne Université / REIGENN (dir. Valérie Carré) et Goethe-Universität Frankfurt/Main, présentera une conférence intitulée:

Habiter l’architecture nouvelle des années 60 à la fin des années 80 : regards cinématographiques sur Paris, Berlin et leur périphérie

Image de : Godard 2 ou 3 choses que je sais d'elle (1967)
Image du film de Jean-Luc Godard: 2 ou 3 choses que je sais d’elle (1967)

Dès les années 60, des réalisateurs français et allemands s’intéressent aux bouleversements architecturaux à Paris, Berlin et surtout dans leur périphérie : pour faire face à la crise du logement dans les deux villes, on construit en masse des grands ensembles puis des villes nouvelles en banlieue parisienne, des Plattenbauten à Berlin-est et -ouest. Il s’agit de projets architecturaux nés d’une volonté de rupture avec le passé, qui reposent en partie sur les principes énoncés par Le Corbusier dans sa Charte d’Athènes : l’architecture doit être fonctionnelle, construite en série et doit répondre aux besoins de l’homme « nouveau ».

C’est notamment la façon dont on habite ces lieux nouveaux qui intéresse les réalisateurs. Si leur regard sur ces derniers et sur ses habitants se fait documentaire, témoin d’une époque, il est aussi esthétique : les réalisateurs se plaisent à filmer des formes nouvelles très cinématographiques. Mais ce regard est surtout critique : plusieurs des réalisateurs sont fortement inspirés par le discours marxiste de l’époque. Selon lui, la ville moderne est une ville concentrationnaire et rationnelle, pensée par la classe dominante, visant à asservir les masses (Henri Lefebvre, Guy Debord, Michel Foucault, Alexander Mitscherlich) ; la pensée féministe inspire aussi, notamment plusieurs réalisatrices de Berlin-ouest. A Berlin-est, la propagande à l’œuvre contraint les réalisateurs critiques du régime à se faire plus discrets ; certains films de propagande encensent la nouvelle architecture.

Continuer la lecture de « Séance du séminaire doctoral: Jeanne Yapaudjian (REIGENN), 13 mai 2022 14h (Centre Malesherbes) »

Journée d’étude : “Centre et périphérie en Arctique” (Centre Malesherbes, 22 mars 2022)

Journée d’étude “Centre et périphérie en Arctique”, org. Frédérique Harry, 22 mars 2022, Centre Malesherbes (108, boulevard Malesherbes, 75017 Paris)

Dans le cadre de la semaine de l’UFR d’Études germaniques et nordiques, consacrée au renouveau, une journée d’étude sur les relations entre centre et périphérie en Arctique est organisée le 22 mars au Centre Malesherbes. De la littérature à la géopolitique, la relation entre le centre et la périphérie sera ici étudiée par des spécialistes du monde arctique, dans une perspective diachronique et synchronique.

Continuer la lecture de « Journée d’étude : “Centre et périphérie en Arctique” (Centre Malesherbes, 22 mars 2022) »

[AAC/CfP] Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries: Stratégies de subversion et d’émancipation des périphéries et des marges face aux centres (Maison de la recherche, 2 juin 2022)

Appel à contribution: journée d’études “Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries: Stratégies de subversion et d’émancipation des périphéries et des marges face aux centres”.

Jeudi 2 juin de 9h30 à 18h, à la Maison de la Recherche de Sorbonne Université (28 Rue Serpente, 75006 Paris).

Cette journée d’étude est organisée par REIGENN et l’UMR 8224 Eur’ORBEM (Sorbonne Université), LEGS (Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis) et Initiative Théâtre (Alliance Sorbonne Université).

Elle trouve son origine dans un séminaire doctoral organisé par les laboratoires juniors des équipes de recherche d’études italiennes (ERjilS, ELCI), germaniques et nordiques (Élans, REIGENN) et slaves (Passage, UMR 8224 Eur’ORBEM) de l’ED 020 de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.

Continuer la lecture de « [AAC/CfP] Perspectives artistiques et littéraires sur les périphéries: Stratégies de subversion et d’émancipation des périphéries et des marges face aux centres (Maison de la recherche, 2 juin 2022) »

Colloque “Raconter l’habiter” (ENS Lyon, 8-9 avril 2022)

Image du film de Guy Gilles: Au pan coupé (1968)

Jeanne Yapaudjian, doctorante en études germaniques / études cinématographiques (codirection REIGENN & Goethe-Universität Frankfurt/Main), est coorganisatrice du colloque “Raconter l’habiter : faire face aux crises de l’habitat en France et en Allemagne, manifestation du projet junior Raconter l’habiter/ Wohnen erzählen (HaWo).

Le colloque aura lieu à l’ENS de Lyon les 8 et 9 avril 2022.

Le colloque sur le site de l’ENS

Le colloque “Raconter l’habiter : faire face aux crises de l’habitat en France et en Allemagne de la fin du XIXe siècle à nos jours” aura lieu les 8 et 9 avril 2022 à l’ENS de Lyon. Il est organisé dans le cadre du laboratoire junior “Raconter l’habiter/Wohnen erzählen” (HaWo) créé l’an dernier par des doctorant.e.s de l’ENS de Lyon, de l’Université de Francfort et de la Sorbonne dont les recherches portent sur l'”habiter” dans une perspective franco-allemande.

Image du film de Guy Gilles: Au pan coupé (1968)
Image du film de Guy Gilles: Au pan coupé (1968)

“L’habiter est le propre de l’humain”, postulent les éditeurs de l’ouvrage éponyme publié à la suite d’un colloque interdisciplinaire qui avait pour but de croiser des approches géographiques et philosophiques (Thierry Paquot, Habiter, le propre de l’humain, 2007). Mais que se passe-t-il lorsque ce lieu est menacé ? Le titre de notre colloque fait écho à différentes crises de l’habitat qui ont rythmé l’évolution des sociétés européennes depuis la fin du XIXe siècle.

Continuer la lecture de « Colloque “Raconter l’habiter” (ENS Lyon, 8-9 avril 2022) »

Table ronde: Être femme et artiste (Maison Heinrich Heine et en ligne, 8 mars 2022 19h30)

Table ronde hybride: Être femme ET artiste ?! Retour sur une histoire de luttes… et de victoires ! avec Susanne Böhmisch, Sylvie Le Moël, Anne Tomiche et Marie-Thérèse Mourey (modération), le mardi 8 mars 2022 de 19h30 à 21h.

Présentation du dossier Femmes artistes, femmes créatrices, coordonné par Susanne Böhmisch et Marie-Thérèse Mourey (Cahiers d’Études germaniques 81/2021) à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.

La place réelle des femmes dans l’histoire des arts fut longtemps l’objet de vifs débats, qui souvent contestèrent leur potentiel de créativité. À l’occasion de la parution du volume Femmes artistes, femmes créatrices. Être artiste au féminin (Cahiers d’Études Germaniques, P.U. de Provence 2021), la soirée reviendra sur une histoire complexe et sur la manière dont certaines femmes ont réussi à imposer leur légitimité d’artiste.

La table ronde a lieu à la Maison Heinrich Heine et sur la plateforme Zoom. Tous les détails sur le site de la Maison Heinrich-Heineici.