Sophie Taeuber-Arp parle de l’Aubette (Strasbourg, 16 septembre 2023)

Lecture commentée de lettres de Sophie Taeuber-Arp

Les Journées européennes du patrimoine-matrimoine 2023 sont l’occasion de revenir sur l’histoire de l’Aubette et de mettre à l’honneur la contribution de Sophie Taeuber-Arp.

Depuis sa construction par Jacques-François Blondel entre 1765 et 1778, le bâtiment de l’Aubette est passé par bien des vicissitudes. En 1922, les frères Paul et André Horn, respectivement architecte et pharmacien, louent l’aile droite du bâtiment avec l’intention d’en faire un complexe de restauration et de loisirs. Amateurs et collectionneurs d’art moderne, ils rencontrent Jean Hans Arp et Sophie Taeuber-Arp en mars 1926 et décident de leur confier la décoration de l’appartement privé d’André Horn et de l’hôtel Hannong, qu’ils avaient construit rue du 22-Novembre. Dans la foulée, ils leur proposent de s’attaquer à l’Aubette et d’en concevoir la décoration et l’aménagement intérieur. Devant l’ampleur de la tâche, le couple fait appel à leur ami Theo van Doesburg, pilier du groupe hollandais De Stijl. Ensemble, ils pensent l’Aubette comme une œuvre d’art totale où tout est intrinsèquement lié, les peintures murales, l’éclairage, l’ameublement, la vaisselle, la signalétique, etc. Ils se répartissent les espaces : Sophie Taeuber-Arp réalise l’Aubette-bar, le salon de thé-pâtisserie (dit aussi Five O’Clock Tea) au sous-sol, le foyer-bar au 1er étage ; Jean Arp, le caveau-dancing et le bar américain au sous-sol ; Theo van Doesburg, le café-brasserie et le café-restaurant au rez-de-chaussée, le ciné-dancing et la salle des fêtes au 1er étage. La salle de billard à l’entresol et l’escalier sont attribués tantôt au couple Arp, tantôt à l’un des deux.

En 1928, Theo van Doesburg consacre un numéro de la revue De Stijl à l’Aubette, publication qui a ainsi le mérite de constituer une source essentielle sur le chantier de l’Aubette, mais qui en oriente non moins durablement le récit. Or le rôle de Sophie Taeuber-Arp y est largement sous-estimé. Il y déclare notamment : « Comme nous étions des hommes de direction différente à collaborer ici, nous posâmes pour principe que chacun était libre de travailler d’après ses idées. » En cette journée du patrimoine-matrimoine, on peut se demander : « Où est la femme ? »

Grâce à la publication, en 2021, de très nombreuses lettres inédites de Sophie Taeuber-Arp, il est possible de revisiter l’histoire de la réalisation de l’Aubette et de nuancer les propos de Theo van Doesburg. Ces lettres permettent aussi de documenter les autres réalisations de Sophie Taeuber-Arp à Strasbourg (pour l’appartement d’André Horn, la maison du couple Heimendinger et l’hôtel Hannong) et apportent un éclairage sur l’atmosphère strasbourgeoise des années vingt.

Isabelle Ewig et Agathe Mareuge proposeront une lecture et un commentaire à deux voix d’extraits de correspondances de Sophie Taeuber-Arp avec sa sœur Erika Schlegel-Taeuber et avec Jean Hans Arp. Ces lettres ont été spécialement traduites pour l’occasion.

*Les lettres à Erika Schlegel-Taeuber sont conservées à la Zentralbibliothek de Zürich et les lettres de et à Arp, à la Fondation Arp à Clamart. Elles ont été publiées par Medea Hoch, Walburga Krupp et Sigrid Schade en trois volumes imposants et passionnants : Sophie Taeuber-Arp. Briefe 1905-1942, Wädenswil (CH), Nimbus. Kunst und Bücher AG, 2021.

Cette manifestation est une proposition de l’Association Jean Hans Arp en collaboration avec les Musées de la Ville de Strasbourg. Elle constitue le 2e volet de cette année dédiée à Sophie Taeuber-Arp.

[CR] Christa Baumberger: “Traces (in)visibles. Archives, éditions et expositions de Emmy Hennings et Hugo Ball” (CR séminaire Archives manquantes #2, 17 mars 2023)

Séance #2 du séminaire « Archives manquantes? Archives et construction de l’histoire culturelle dans l’espace depuis 1945 » le 17 mars 2023.

Christa Baumberger (directrice de la Galerie Litar, Zurich et ancienne collaboratrice scientifique aux Archives littéraires de la Bibliothèque nationale suisse, Berne): “Traces (in)visibles. Archives, éditions et expositions de Emmy Hennings et Hugo Ball”

Lors de la deuxième séance du séminaire « Archives manquantes ? Les archives et la construction littéraire et culturelle dans l’espace germanophone depuis 1945 » modérée par Agathe Mareuge, Dr. Christa Baumberger (Galerie Litar, Zurich) était invitée et a présenté son travail réalisé aux Archives littéraires de la Bibliothèque nationale suisse de Berne. Elle y a été longtemps responsable du fonds consacré à Emmy Hennings (1885-1948) et Hugo Ball (1886-1927), un couple d’artistes qui a participé à la fondation du mouvement Dada à Zurich. Si le nom d’Hugo Ball est resté dans les mémoires, au moins dans l’espace germanophone, celui de Emmy Hennings est tombé dans l’oubli, comme ceux de la plupart des autres femmes dans l’histoire du mouvement. Baumberger a tenté de réhabiliter et de rendre visible l’oeuvre de Hennings grâce à une mise en valeur des archives la concernant, exposée dans sa communication.

Tout d’abord, elle a présenté le fonds Hennings/Ball composé de 80 boîtes d’archives qui comprend non seulement un fonds double centré sur la vie et les œuvres de Hennings et Ball, mais aussi un fonds indépendant consacré à Hugo Ball (« Kryptonachlass », le fonds principal Hugo Ball étant conservé en Allemagne à Pirmasens, sa ville natale). Le fonds double, grâce à la notoriété de Ball, a aidé à faire redécouvrir Hennings. L’ensemble des documents a été numérisé pour le centenaire Dada en 2016 : une étape certes nécessaire mais qui enlève aux documents leur matérialité.

Ensuite, Baumberger est revenue sur l’édition d’ouvrages qu’elle a menée autour de l’œuvre de Hennings : l’édition de ses œuvres complètes aux éditions Wallstein (depuis 2015), mais surtout aussi celle d’un volume, Emmy Hennings Dada (Scheidegger & Spiess, 2015). Cet ouvrage associe des photographies de Hennings sur lesquelles on la voit sous différentes facettes (tantôt posant en danseuse, tantôt en actrice), avec des œuvres choisies, des lettres, des textes inédits, mais aussi avec le « Cahier rouge » reproduit en entier dans le volume –  un carnet confectionné par Hennings dans lequel elle collectionnait ses poèmes tapés à la machine à écrire, comprenant parfois même des fautes de frappe. Dans ce livre, Baumberger a essayé de rendre sensible la matérialité de ces diverses archives en variant les supports d’époque (photographies parfois déchirées, tapuscrit original…). Cet ouvrage vise à montrer la grande richesse de l’artiste.

Enfin, Baumberger a raconté son expérience en tant que co-commissaire de l’exposition « DADA original » à la Bibliothèque nationale suisse de Berne en 2016, une « Archivausstellung » typique qui était une célébration des archives, notamment du fonds Hennings/Ball : il s’agit d’un retour aux sources misant sur l’aura de l’original, qui se trouve en quelque sorte fétichisé, le but étant de « faire parler » les originaux.

Compte rendu rédigé par Jeanne Yapaudjian (doctorante en Études germaniques, REIGENN)

Soirée Sophie Taeuber-Arp, de Dada aux dernières années (Strasbourg, 5 avril 2023)

2023 04 05 Bandeau Sophie Taeuber

L’Association Jean Hans Arp et les musées de Strasbourg consacrent l’année 2023 à l’exploration de l’œuvre de Sophie Taeuber-Arp. Une première soirée offre le double point de vue de la création artistique et de la recherche en histoire de l’art.

Affiche soirée Sophie Taeuber-Arp

Deux défricheuses de l’œuvre pluridisciplinaire de Sophie Taeuber-Arp sont présentes pour revenir sur des périodes de création fécondes dans le parcours de l’artiste, antérieures et postérieures à la réalisation de l’Aubette 1928, où se tient la soirée. La projection et rencontre avec l’artiste zurichoise Anka Schmid autour de son film expérimental La Dada – Roi Cerf (2016) sera suivie d’une conférence de Cécile Bargues, historienne de l’art (INHA) qui présentera son livre Sophie Taeuber-Arp, les dernières années (Éd. Fondation Giacometti et Fage, 2022).

Soirée organisée en partenariat par les musées de la Ville de Strasbourg et l’association Jean Hans Arp, avec le soutien du Consulat général de Suisse à Strasbourg. Entrée libre.

Continuer la lecture de « Soirée Sophie Taeuber-Arp, de Dada aux dernières années (Strasbourg, 5 avril 2023) »

Publication: Agathe Mareuge, Sandro Zanetti (dir.), Le Retour de DADA (2022)

Agathe Mareuge, Sandro Zanetti (dir.), The Return of DADA / Die Wiederkehr von DADA / Le Retour de DADA, Dijon, Les presses du réel, 2022.

DADA existe depuis plus de 100 ans. Quelle est sa postérité? Comment penser l’héritage, la réinvention, le retour de DADA? Les quatre volumes de ce coffret apportent des réponses à ces questions afin de comprendre comment DADA s’est inscrit dans notre histoire culturelle. Vol. 1: Filiations DADA Vol. 2: Expositions DADA Vol. 3: Traces DADA Vol. 4: Historiographies DADA

DADA existiert seit über hundert Jahren. Doch was heisst es, auf DADA zurückzukommen? Wie lebt DADA fort? Wie kehrt DADA wieder? Die vier Bände in dieser Box geben Antworten auf diese Fragen und zeigen auf, wie DADA sich in unsere Kulturgeschichte eingeschrieben hat. Band 1: DADA-Filiationen Band 2: DADA-Ausstellungen Band 3: DADA-Spuren Band 4: DADA-Historiografien

DADA has existed for over 100 years. But what does it mean to come back to DADA? How does DADA live on? How does DADA return? The four volumes in this collection offer answers to these questions and explore how DADA has written itself into our cultural history. Vol. 1: DADA Filiations Vol. 2: DADA Exhibitions Vol. 3: DADA Traces Vol. 4: DADA Historiographies

Lien vers le site de l’éditeur (présentation, sommaire et extraits)

Cet ouvrage collectif trilingue (français, anglais, allemand) est publié à la suite du colloque international éponyme organisé au Cabaret Voltaire en 2016 à l’occasion du centenaire de Dada, et augmenté d’autres contributions, documents, interviews ainsi que d’une sélection de dessins issus du graphic recording produit pendant le colloque.

Continuer la lecture de « Publication: Agathe Mareuge, Sandro Zanetti (dir.), Le Retour de DADA (2022) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search