[Projet Genre & avant-gardes] Workshop et table-ronde: Avant-garde après Pina Bausch, entre mémoire et réinvention, Wuppertal, 7 juin 2024

Avec la création du Tanztheater Wuppertal en 1973, Pina Bausch a révolutionné la danse. Le Tanztheater représente une avant-garde devenue une institution internationale de premier plan, qui a écrit l’histoire de la danse et a fait école. Comment penser une avant-garde après Pina Bausch? L’avant-garde dans le domaine de la danse et de la performance existe-t-elle encore? Le concept même d’avant-garde est-il encore pertinent? Avec quels moyens poursuivre l’expérimentation formelle, l’engagement dans la société? Selon quelles approches théoriques cette histoire peut-elle encore s’écrire aujourd’hui?
Ces questions seront au cœur de nos réflexions lors de cette table-ronde. Nous nous interrogerons sur l’articulation entre documentation, ou patrimonialisation, et création; sur la façon dont l’héritage de la danse moderne et postmoderne peut être abordé de manière créative. Peut-on imaginer l’émergence d’archives vivantes, possiblement transnationales? Nous nous intéresserons en particulier aux enjeux propres au genre (gender) dans cette réinvention et cette historicisation.

Liberté Cathédrale, Lille © Simon Gosselin

Cette manifestation constitue le dernier volet d’un projet de recherche consacré aux « avant-gardes au prisme du genre dans l’espace germanophone après 1945 », mené en 2022-2024 par des chercheuses des universités Lyon 3 Jean Moulin (Sibylle Goepper), Aix Marseille (Susanne Böhmisch), Sorbonne (Agathe Mareuge), de Lorraine (Cécile Chamayou-Kuhn) et de Grenoble (Élise Petit).

[CanFac] Quatrième journée du projet “Canon Factory” (CanFac) (8 juin 2024, Campus P. et M. Curie)

L’équipe du projet Émergence Canon Factory (VALE UR 4085 et REIGENN UR 3556, Sorbonne Université) vous invite à la dernière de ses quatre journées d’étude de l’année universitaire, samedi 8 juin, 9h-17h45, salle 24-34-107, Campus Pierre et Marie Curie (4 place Jussieu, 75005 Paris).

Le programme de cette quatrième journée:

9h-9h15 : accueil des participants 

09h15-10h45 (intervention et échanges): Jayrôme C. Robinet, Universität der Künste, Berlin, doctorant, auteur, artiste spoken word, traducteur et Bernard Banoun, Sorbonne Université / REIGENN : Performance “Das Tuch de Babel” et discussion autour de “Sonne in Scherben” (texte présenté au Prix Bachmann, 2023) : plurilinguisme, réalité, fiction, marge et centre. 
Le texte “Sonne in Scherben” est disponible ici.

10h45-11h15 : pause café

11h15-12h45 (intervention et échanges): Christine Meyer, Amiens / CERCLL : « Vers un canon transnational de l’exil et des migrations? »

12h45-14h15 : pause déjeuner

14h15-15h45 (intervention et échanges): Cécile Beaufils, Sorbonne Université / VALE : ” ‘This is a book of spells to be spoken aloud’ (The Lost Spells): Literary Events and Contemporary British Nature Writing.”

15h45-16h15: pause café

16h15-17h45 (intervention et échanges): Soizick Jaffré, Sorbonne Université, autrice, et Eric Chevrel, Sorbonne Université / REIGENN : Le “graphic memoir” A Good Sport (2024), présentation et discussion. 

Les abstracts des communications et les références bibliographiques sont consultables  ici.

tous les renseignements ici.

Journée d’étude: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt” (Literaturforum im Becht-Haus Berlin, 29 mai 2024)

À l’occasion de l’ouverture du fonds de l’écrivain Mario Wirz (1956-2013) aux archives de l’Akademie der Künste zu Berlin, Bernard Banoun et Jean-François Laplénie organisent la première journée d’étude consacrée à son œuvre: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt

Coorganisée par l’U.R. REIGENN avec le soutien de Philomel/Initiative Genre, l’Akademie der Künste zu Berlin et la Mario-Wirz-Stiftung, la journée a lieu au Literaturforum im Brecht-Haus de Berlin le 29 mai 2024, de 9h30 à 16h, et sera suivie d’une visite et présentation du fonds Wirz aux archives de l’AdK.

Programme

09:30 – Begrüßung

10:00 – Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zur Lage der deutschsprachigen schwulen Literatur als »kleiner Literatur«: Mario Wirz’ Texte der 1990er Jahre.

10:45 – Rebecca Heinrich (Freiburg i.Br.): »Ich kämpfe bis zum letzten Atemzug.« Heroische Männlichkeiten in Mario Wirz‘ autobiografischen Aids-Erzählungen »Es ist spät, ich kann nicht atmen. Ein nächtlicher Bericht« (1992) und »Biographie eines lebendigen Tages« (1994).

11:30 – Bernard Banoun (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zu Mario Wirz’ früher Lyrik (1982–1985).

Mittagspause

14:15 – Alexander Graeff (Berlin): Gegen Uwemännernormen – Über die Aktualität von Mario Wirz’ Werk.

15:00 – Mátyás Dunajcsik (Berlin): Lass dich nicht erzählen – zwischen Klischees und Authentizität in queeren Biografien gestern und heute. Eine Begegnung mit dem »nächtlichen Bericht« von Mario Wirz.

Im Anschluss (Akademie der Künste, Literaturarchiv, Robert-Koch-Platz 10): Führung durch das Mario-Wirz-Archiv (AdK) mit Gabriele Radecke und Carsten Wurm.

→ la journée d’étude sur le site du Literaturforum im Brecht-Haus.

→ la soirée littéraire la veille (28 mai 2024, 20h) consacrée à Mario Wirz.

[CanFac] Deuxième journée du projet “Canon Factory” (CanFac) (3 février 2024, Campus P. et M. Curie)

L’équipe du projet Émergence Canon Factory (VALE UR 4085 et REIGENN UR 3556, Sorbonne Université) vous invite à la seconde de ses quatre journées d’étude de l’année universitaire, samedi 3 février, 9h-16h, salle 24-34-107, Campus Pierre et Marie Curie (4 place Jussieu, 75005 Paris).

Cette journée est consacrée au spoken word et son rapport au canon, aires anglophone et néerlandophone.

La participation est ouverte à toutes et tous mais, pour des raisons de logistique, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de kim.andringa@sorbonne-universite.fr avant le 20 janvier.

Le programme de cette deuxième journée:
  • 9h: Accueil des participants
  • 9h15-10h45 (communication et discussion) : Kila VAN DER STARRE, Université d’Utrecht (Pays Bas), “Poetry off the Page, Inside and Outside the Canon”
  • 11h15-12h45 (communication et discussion) : Bastien GOURSAUD, Université d’Amiens / CERCLL, “Reinterpreting the Canon as Oral Tradition in 21st Century British Spoken Word—The Examples of Kae Tempest and Patience Agbabi”
  • 14h15-15h45 (communication et discussion) : John SANNAEE, Université Paris 8 / TRANSCRIT, “Building on a Counter-Canonical Heritage: 21st Century Regional Minority Voices in the British Spoken Word Scene”

Tous les renseignements ici.

[Colloque] Judith Schalansky ou le livre, mémoire du monde, Paris, 18-19 janvier 2024

Judith Schalansky ou le livre, mémoire du monde / Judith Schalansky oder das Buch als Gedächtnis der Welt

Colloque international organisé par Mandana Covindassamy (ENS PSL / UMR 8547 Pays germaniques), Agathe Mareuge (Sorbonne Université / U.R. REIGENN / Bergische Universität Wuppertal) et Bénédicte Terrisse (Université de Nantes / CRINI / UMR 8547 Pays Germaniques)

Paris, Maison Heinrich Heine et École Normale Supérieure, 18-19 janvier 2024

Formée à l’histoire de l’art et au graphisme, Judith Schalansky (née en 1980 à Greifswald) crée des livres qui sont autant d’objets, une œuvre qui s’écrit et qui se lit à partir de l’histoire du livre et que Monika Schmitz-Emans classe parmi ce qu’elle appelle la « littérature du livre » (Buchliteratur). Ses ouvrages lui ont déjà valu de nombreux prix prestigieux en Allemagne comme à l’étranger, le dernier en date étant, tout récemment, le Wortmeldungen-Literaturpreis für kritische Kurztexte.
En prenant appui sur une conception du livre comme réceptacle de savoir et emblème de la mémoire, les livres de Judith Schalansky renouvellent les questionnements qui traversent la littérature contemporaine de langue allemande : le rapport entre fiction et non fiction, la question de la mémoire, les relations entre texte et image, les liens entre littérature et science, les formes de l’éco- et de la ‘zoopoétique’ (Anne Simon).
Ce primat accordé au livre réorganise l’histoire générale de la littérature : il y fait entrer de plain-pied ce qui en était exclu ou situé dans ses marges, des insulaires de la Renaissance au manuel d’écolier en passant par les écrits de scientifiques du XVIIe siècle – ravivant ainsi la première acception du terme « littérature » au sens « de tout ce qui est écrit ». Schalansky semble renouer avec le projet littéraire d’explorer la nature en l’écrivant. Ce geste si typique de ce moment de la littérature où science et littérature ne s’excluaient pas encore, comme en témoignent encore les œuvres d’un Stifter, d’un Raabe, d’un Storm ou d’un Novalis, s’avère plus actuel que jamais.
Alors que l’histoire de l’édition fait l’objet d’une attention accrue dans les travaux universitaires en littérature, les livres de Judith Schalansky, qui sont aussi ceux qu’elle édite au sein de deux collections, « Naturkunden » et « Wildes Wissen », aux éditions Matthes & Seitz, nous ramènent une nouvelle fois vers la question des conditions pragmatiques de l’écriture. Faut-il voir dans la collaboration avec Matthes & Seitz une forme actualisée, voire exacerbée, d’« auctorialité éditoriale », selon le terme forgé par Tobias Amslinger ?
Ce colloque, le premier consacré à l’œuvre de Judith Schalansky en France, explorera les différents enjeux de sa création à partir de l’objet livre. Les enjeux relatifs à la matérialité du livre soulèvent en outre des questions spécifiques en termes de réception de l’œuvre, qui seront également envisagées lors du colloque.

Continuer la lecture de « [Colloque] Judith Schalansky ou le livre, mémoire du monde, Paris, 18-19 janvier 2024 »

[CanFac] Première journée du projet “Canon Factory” (CanFac) (18 novembre 2023, Campus P. et M. Curie)

La première journée du projet CanFac aura lieu le samedi 18 novembre 2023, de 9h à 16h, au Campus Pierre et Marie Curie, salle 24-34- 107.

L’U.R. REIGENN est partie prenante du projet “Canon Factory“, projet interdisciplinaire porté par Kim Andringa (U.R. REIGENN) et Guillaume Fourcade (VALE UR 4085). Il est lauréat du dispositif Émergence de Sorbonne Université (2023-2025).

Le programme de cette première journée:
  • 9h: Accueil des participants
  • 9h15-10h45: Table ronde autour de Bernard Banoun (PR, études germaniques, U.R. REIGENN) et Rose Labourie (traductrice): Blutbuch / Hêtre rouge de Kim de l’Horizon. Canonisation, réception et traduction.
  • 11h00-12h30 (communication et échange): Guillaume Fourcade (MCF, études anglophones, U.R. VALE): “Have you read Things Fall Apart?”: Questioning the Canon and Finding a Voice of One’s Own in Chimamanda Ngozi Adichie’s Americanah (2013).
  • 14h-15h30 (communication et échange): Alessandra Ballotti (MCF, études nordiques, U.R. REIGENN): “Enough of That Colonialism Piece of Shit”: Creating the New Greenlandic Canon?

Tous les renseignements ici.

Parution: Le minimalisme nordique: architecture, arts, design et littérature (Revue Nordiques 44/2023)

Frédérique Harry, Aymeric Pantet et Harri Veivo (dir.): Le minimalisme nordique : architecture, arts, design et littérature. Numéro de la revue Nordiques 44 (2023).
DOI:10.4000/nordiques.7430

Existerait-il un minimalisme nordique ? Sobriété, silence, simplicité et lenteur sont autant de lieux communs qui définissent, souvent de façon réductrice, les arts nordiques.

Pour nourrir le débat et éviter l’écueil stéréotypant, ce numéro 44 de Nordiques propose une réflexion transdisciplinaire sur la notion de minimalisme et ses manifestations dans le Nord. Pour la première fois dans l’espace francophone, des contributions entre arts et histoire sont réunies pour explorer l’espace infini du minimalisme.

le numéro sur OpenEdition Journals.

[V&V] Séminaire Vice & Vertu 2023-2024 : Boire dans les pays nordiques et germaniques, #1 (24 novembre 2023, Bibliothèque nordique)

Programme de la séance du 24 novembre 2023


Teuvo Tulio, Laulu tulipunaisesta kukasta, 1938

Le séminaire Vice & Vertu est organisé un vendredi par mois à la Bibliothèque Nordique (6 rue Valette, Paris) de 10h à 12h.

La première séance aura lieu le 24 novembre 2023 avec :

Aymeric Pantet (Turku/ TIAS) : « Pas d’éthique dans la Baltique ! Le trafic d’alcool dans le cinéma nordique (1930-1950) »

Malin Isaksson (Umeå Universitet) : « Mat och dryck i Sápmi – teman i svensk samtidslitteratur »

Bienvenue og velkommen !

Dates des séances suivantes :

  • 26 janvier 2024
  • 23 février 2024
  • 14-15 mars 2024 (séminaire délocalisé à Oslo)
  • 26 avril 2024
  • 17 mai 2024

Contact & inscription : research.viceandvirtue@gmail.com

Le projet V&V est organisé par l’Université d’Oslo, l’Université d’Umeå, l’Université de Turku / TIAS, l’Université de Caen et Sorbonne Université.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search