[Projet Genre & avant-gardes] Workshop et table-ronde: Avant-garde après Pina Bausch, entre mémoire et réinvention, Wuppertal, 7 juin 2024

Avec la création du Tanztheater Wuppertal en 1973, Pina Bausch a révolutionné la danse. Le Tanztheater représente une avant-garde devenue une institution internationale de premier plan, qui a écrit l’histoire de la danse et a fait école. Comment penser une avant-garde après Pina Bausch? L’avant-garde dans le domaine de la danse et de la performance existe-t-elle encore? Le concept même d’avant-garde est-il encore pertinent? Avec quels moyens poursuivre l’expérimentation formelle, l’engagement dans la société? Selon quelles approches théoriques cette histoire peut-elle encore s’écrire aujourd’hui?
Ces questions seront au cœur de nos réflexions lors de cette table-ronde. Nous nous interrogerons sur l’articulation entre documentation, ou patrimonialisation, et création; sur la façon dont l’héritage de la danse moderne et postmoderne peut être abordé de manière créative. Peut-on imaginer l’émergence d’archives vivantes, possiblement transnationales? Nous nous intéresserons en particulier aux enjeux propres au genre (gender) dans cette réinvention et cette historicisation.

Liberté Cathédrale, Lille © Simon Gosselin

Cette manifestation constitue le dernier volet d’un projet de recherche consacré aux « avant-gardes au prisme du genre dans l’espace germanophone après 1945 », mené en 2022-2024 par des chercheuses des universités Lyon 3 Jean Moulin (Sibylle Goepper), Aix Marseille (Susanne Böhmisch), Sorbonne (Agathe Mareuge), de Lorraine (Cécile Chamayou-Kuhn) et de Grenoble (Élise Petit).

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #4] Nicole Haitzinger: “Le registre de l’”exotique” dans les archives de danse de la modernité en France et dans l’espace germanophone. À propos de la pertinence d’une mise en perspective décoloniale.” (Maison de la Recherche & zoom, 14 juin 2024)

Bandeau séance 4 saison 2

Pour la quatrième et dernière séance de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Nicole Haitzinger, professeure en arts du spectacle (szenische Künste) à Paris Lodron Universität Salzburg (PLUS), pour une intervention intitulée: “Le registre de l’”exotique” dans les archives de danse de la modernité en France et dans l’espace germanophone. À propos de la pertinence d’une mise en perspective décoloniale.”

Salle d'exposition consacrée à la danse
Archivraum Tänze anderswo. Ausstellungsansicht Kunst-Musik-Tanz. Staging the Derra de Moroda Archives. Museum der Moderne Salzburg, Salzburg 2016

La séance sera animée par Katharina Jobst (doctorante, Sorbonne Université, U.R. REIGENN).

Quand? vendredi 14 juin 2024, 14h-16h30

Où? Maison de la recherche de Sorbonne Université (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S001. Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à la Maison de la recherche (entrée libre!), cependant vous pourrez aussi vous connecter par Zoom. Lien: https://univ-nantes-fr.zoom.us/j/83124156608

Résumé

Dans cette séance conçue comme un dialogue, nous nous intéresserons à la période de création des archives de la danse à l’époque moderne: configuration paradoxale si l’on considère qu’à cette époque, on attribuait à la danse la plus grande fugacité.

Fiche d'un fichier d'archives, manuscrite
Système de fichiers de Derra de Moroda

Le début du XXsiècle est marqué par le geste de collection d’artefacts liés à la danse en Europe et “ailleurs”; mais quand, où, par qui, et pourquoi des archives de la danse sont-elles créées en Europe centrale et en France ? Quelles petites utopies (ou hétérotopies) y sont associées? Quelles correspondances entre les fondations d’archives et les ouvrages de référence de l’histoire de la danse peuvent être mises au jour lorsque l’on adopte une perspective décoloniale?

Notre dialogue se concentrera en particulier sur le registre de “l’exotique” dans les Archives de la Danse Derra de Moroda et les Archives Internationales de la Danse à Paris. L’accent sera mis sur les “pièces manquantes” dans l’historiographie et sur les interrogations méthodologiques que suscite le travail dans les archives. À cet égard, nous souhaitons discuter d’autres méthodes d’archivage qui existent ou qui pourraient exister, comme le “Reenactment”, les “Oral Histories” sous forme de performance, ainsi que le “hosting the re-appearance”?

Organisation: Jean-François Laplénie, Agathe Mareuge, Bénédicte Terrisse.

Journée d’étude: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt” (Literaturforum im Becht-Haus Berlin, 29 mai 2024)

À l’occasion de l’ouverture du fonds de l’écrivain Mario Wirz (1956-2013) aux archives de l’Akademie der Künste zu Berlin, Bernard Banoun et Jean-François Laplénie organisent la première journée d’étude consacrée à son œuvre: “Mario Wirz, Ein Dichter in der Großstadt

Coorganisée par l’U.R. REIGENN avec le soutien de Philomel/Initiative Genre, l’Akademie der Künste zu Berlin et la Mario-Wirz-Stiftung, la journée a lieu au Literaturforum im Brecht-Haus de Berlin le 29 mai 2024, de 9h30 à 16h, et sera suivie d’une visite et présentation du fonds Wirz aux archives de l’AdK.

Programme

09:30 – Begrüßung

10:00 – Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zur Lage der deutschsprachigen schwulen Literatur als »kleiner Literatur«: Mario Wirz’ Texte der 1990er Jahre.

10:45 – Rebecca Heinrich (Freiburg i.Br.): »Ich kämpfe bis zum letzten Atemzug.« Heroische Männlichkeiten in Mario Wirz‘ autobiografischen Aids-Erzählungen »Es ist spät, ich kann nicht atmen. Ein nächtlicher Bericht« (1992) und »Biographie eines lebendigen Tages« (1994).

11:30 – Bernard Banoun (Sorbonne Université, REIGENN/Philomel): Zu Mario Wirz’ früher Lyrik (1982–1985).

Mittagspause

14:15 – Alexander Graeff (Berlin): Gegen Uwemännernormen – Über die Aktualität von Mario Wirz’ Werk.

15:00 – Mátyás Dunajcsik (Berlin): Lass dich nicht erzählen – zwischen Klischees und Authentizität in queeren Biografien gestern und heute. Eine Begegnung mit dem »nächtlichen Bericht« von Mario Wirz.

Im Anschluss (Akademie der Künste, Literaturarchiv, Robert-Koch-Platz 10): Führung durch das Mario-Wirz-Archiv (AdK) mit Gabriele Radecke und Carsten Wurm.

→ la journée d’étude sur le site du Literaturforum im Brecht-Haus.

→ la soirée littéraire la veille (28 mai 2024, 20h) consacrée à Mario Wirz.

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #3] Valérie Carré: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité.” (Maison de la Recherche & zoom, 22 mars 2024)

Bundesarchiv

Pour la troisième séance de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Valérie Carré, professeure en Études germaniques (cinéma germanophone) à Sorbonne Université (U.R. REIGENN) pour une intervention intitulée: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité. Dans le dédale des archives tronquées.”

Montage: image de la Révolution allemande et bobine tirée d'archives
Montage: Valérie Carré. CC BY-NC-ND

La séance sera animée par Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, U.R. REIGENN & Philomel).

Quand? vendredi 22 mars 2024, 14h-16h30

Où? Maison de la recherche de Sorbonne Université (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S002. Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à la Maison de la recherche (entrée libre!), cependant vous pourrez aussi vous connecter par Zoom.

Résumé

La révolution allemande de 1918/19 a bénéficié en termes de documentation visuelle des progrès de la photographie et nombre de photographes de presse ont documenté les événements révolutionnaires qui se sont déroulés à Berlin de novembre 1918 à mars 1919. On sait moins en revanche que ces événements ont aussi attiré l’attention des réalisateurs de bandes d’actualité. Celles-ci étaient diffusées de manière hebdomadaire dans tous les cinémas du Reich. Ces archives visuelles n’ont que peu (photographie), voire pas du tout (bandes d’actualité) retenu l’attention des historien·ne·s.

Ce séminaire se propose d’explorer un fonds d’archives qui pose de nombreux problèmes. À travers des exemples concrets, nous montrerons en quoi ce fonds est mal archivé et fort lacunaire, ce qui pose des questions fondamentales quant à l’exploitabilité même de ces archives et nous essaierons d’esquisser des pistes pour malgré tout tirer profit de ce fonds unique.

Continuer la lecture de « [Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #3] Valérie Carré: “La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité.” (Maison de la Recherche & zoom, 22 mars 2024) »

[V&V] Séminaire Vice & Vertu 2023-2024 : Boire dans les pays nordiques et germaniques, #2 (26 janvier 2024, Bibliothèque nordique)

La deuxième séance du séminaire Vice & Vertu aura lieu le vendredi 26 janvier à 10h, à la Bibliothèque Nordique (entrée par le 6 rue Valette). Nous aurons le plaisir d’y écouter Anna Svenbro (BSG/Université Sorbonne nouvelle) qui nous présentera “Un aperçu des collections sur les boissons de la Bibliothèque nordique”.

Bienvenue og velkommen !

résumé
“Vila vid denna källa”, extrait de l’édition de 1790 des Fredmans Epistlar de Carl Michael Bellman

Plus grande collection de documents en langues scandinaves et fenniques au monde en dehors des pays nordiques, la Bibliothèque nordique est un gisement documentaire pour les chercheurs sur la problématique de la boisson dans les pays nordiques et les problématiques connexes. Cette séance du séminaire propose d’explorer et de donner un aperçu de ce gisement, et des corpus qui peuvent être constitués par son exploitation.

Continuer la lecture de « [V&V] Séminaire Vice & Vertu 2023-2024 : Boire dans les pays nordiques et germaniques, #2 (26 janvier 2024, Bibliothèque nordique) »

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #2] Bénédicte Grailles: “Archives manquantes ou manque d’archives?” (Nantes & zoom, 2 février 2024)

Bandeau: Boîte DIMAB de fiches individuelles

Pour la deuxième séance de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Bénédicte Grailles, maîtresse de conférences en archivistique à l’Université d’Angers (CNRS Temos) pour une intervention intitulée: “Archives manquantes ou manque d’archives? Théories archivistiques post-modernes, gestes professionnels et logiques d’usage”.

Boîte à archives avec fiches
Boîte DIMAB de fiches individuelles avec photos d’identité du fichier central de la Sûreté nationale . Source : Archives nationales (versement 19940508). Cette boîte fait partie du fonds dit de Moscou, saisi par l’armée allemande en 1940, disparu pendant 50 ans et restitué à la France entre 1994 et 2004 [Archives nationales, CC BY-SA 4.0].

La séance sera animée par Bénédicte Terrisse (Nantes Université, CRINI, UMR Pays germaniques) et Sergio Coto Rivel (Nantes Université, CRINI).

Quand? vendredi 2 février 2024, 14h-16h30

Où? Nantes Université, Campus Tertre (Château du Tertre, salle 104). Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à Nantes (entrée libre!), cependant vous pouvez aussi vous connecter par zoom en suivant ce lien:

https://univ-nantes-fr.zoom.us/j/83124156608

Résumé

À partir des années 1970, la perception des archives et du rôle des archivistes change sous l’influence de la réception de Michel Foucault puis de Jacques Derrida en Amérique du Nord. S’opèrent progressivement deux transformations du regard sous l’influence de la French Theory  : un premier déplacement, reconnaissable au passage du pluriel archives au singulier archive, érige la mise en archives comme un outil de véridiction historique, un instrument de la puissance publique déterminé à servir sa propre histoire, dépositaire de la vérité et condition d’accès à celle-ci ; un second, avec Derrida et Mal d’archive, une impression freudienne (1995), pose la question de la « violence archivale » et du pouvoir de l’archiviste dans la sélection des documents. Au regard de ces approches, les archives manquantes incarnent les traces de groupes minorisés ou minoritaires qui n’ont pas été sélectionnées par l’institution archivistique voire qui ont été détruites, ce qui légitime l’émergence de projets d’archivage militants et alternatifs ou Community archives.

Continuer la lecture de « [Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #2] Bénédicte Grailles: “Archives manquantes ou manque d’archives?” (Nantes & zoom, 2 février 2024) »

[Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #1] Marie-Thérèse Mourey: Des archives immatérielles? Le cas de la danse (Maison de la Recherche & zoom, 8 décembre 2023)

Pour la séance d’ouverture de sa deuxième saison, le séminaire “Archives manquantes” accueillera Marie-Thérèse Mourey, professeure émérite à Sorbonne Université (REIGENN), spécialiste d’histoire culturelle des pays de langue allemande et notamment de l’histoire de la danse, pour interroger la question des archives immatérielles.

Couverture des "Archives internationales de la danse", 1935
Couverture des “Archives internationales de la danse”, 1935

Quand? vendredi 8 décembre 2023, 14h-16h30

Où? Maison de la recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle D513. Entrée libre.

Le séminaire a lieu en hybride. Nous serons heureux.ses de votre présence à la Maison de la Recherche (entrée libre!), cependant vous pouvez aussi vous connecter par zoom.

Résumé

La question d’une construction de l’histoire littéraire et culturelle à travers les fonds d’archives, ainsi que des « politiques de l’archive », publiques ou privées, dépend largement de la matérialité des archives. Or un problème spécifique et générique est constitué par la danse dans ses différents registres (pratique artistique et spectaculaire ou sociale), à savoir son immatérialité intrinsèque. Du reste, « la » danse, dans ses nombreuses variantes à travers le monde, a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco (et la pratique de la danse allemande également, en 2022). Malgré diverses tentatives de notation du mouvement, la danse demeure un art immatériel et éphémère, qui ne laisse que des traces, des fragments. Tous les documents qui y ont trait d’une manière ou d’une autre sont des « péri-archives », qu’il faut savoir interroger, comme traces écrites et/ ou documentaires, mais aussi comme traces incorporées et mémorielles, ce qui pose des difficultés singulières lorsque l’on fait des recherches sur des périodes anciennes (XVIe-XVIIIe, et même le début du XXe siècle).

Continuer la lecture de « [Séminaire Archives manquantes – Saison 2 #1] Marie-Thérèse Mourey: Des archives immatérielles? Le cas de la danse (Maison de la Recherche & zoom, 8 décembre 2023) »

Séminaire: “Archives manquantes?”, saison 2 (org. J.-F. Laplénie, A. Mareuge & B. Terrisse)

Nous reprenons le séminaire “Archives manquantes? Les archives et la construction de l’histoire littéraire et culturelle dans l’espace germanophone”, organisé par Jean-François Laplénie (Sorbonne Université, REIGENN & Philomel), Agathe Mareuge (Bergische Universität Wuppertal & Sorbonne Université – REIGENN & Philomel), Bénédicte Terrisse (CNRS – UMR Pays germaniques & Nantes Université – U.R. CRINI). Cette deuxième saison abordera notamment les archives immatérielles de la danse, les archives audiovisuelles et les archives coloniales.

@degimages/deposit
Programme de la saison 2 (2023-2024)

Les séances ont lieu les vendredis de 14h à 16h30. La présence des participant.e.s est préférée mais une diffusion en hybride aura lieu sur Zoom (le lien sera disponible ici 48h avant chaque séance).

Séance 1 : 8 décembre 2023, Maison de la Recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle D513. Archives de la danse, séance animée par Agathe Mareuge.

Invitée : Marie-Thérèse Mourey, Sorbonne Université: « Des archives immatérielles? Le cas de la danse. »

Séance 2 : 2 février 2024, Nantes. Perspectives archivistiques, séance animée par Bénédicte Terrisse & Sergio Coto Rivel.

Invitée : Bénédicte Grailles, Université d’Angers: « Archives manquantes ou manque d’archives? Théories archivistiques post-modernes, gestes professionnels et logiques d’usage »

Séance 3 : 22 mars 2024, Maison de la Recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S002. Archives audiovisuelles, séance animée par Jean-François Laplénie.

Invitée : Valérie Carré, Sorbonne Université: « La Révolution de 1918-1919 au prisme des bandes d’actualité. Dans le dédale des archives tronquées. »

Séance 4 : 14 juin 2024, Maison de la Recherche (28 rue Serpente, 75006 Paris), salle S001. Archives coloniales, séance animée par Katharina Jobst.

Invitée : Nicole Haitzinger, Paris Lodron Universität Salzburg: « Le registre de l’”exotique” dans les archives de danse de la modernité en France et dans l’espace germanophone. À propos de la pertinence d’une mise en perspective décoloniale. »

Continuer la lecture de « Séminaire: “Archives manquantes?”, saison 2 (org. J.-F. Laplénie, A. Mareuge & B. Terrisse) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search