Parution: D. Meyer & E. Rothmund (dir.): Der Dreißigjährige Krieg in Literatur und Kunst im 20. u. 21. Jahrhundert (2023)

Daniel Meyer & Elisabeth Rothmund (Hrsg.): Der Dreißigjährige Krieg in Literatur und Kunst im 20. und 21. Jahrhundert. Vandenhoeck & Ruprecht, 2023. (Gesellschaftskritische Literatur – Texte, Autoren und Debatten, Band 018)

Présentation
Couverture du livre

Aus einer inter- und transmedialen Perspektive geht dieser Band den verschiedenen semantischen Ordnungsprozessen nach, die in der künstlerischen Auseinandersetzung mit dem Dreißigjährigen Krieg während des 20. und 21. Jahrhunderts stattfinden, indem ihr jeweiliger Deutungsrahmen rekonstruiert wird. Die Beiträge versuchen dabei als Ganzes einen Bogen zwischen der Vielzahl an Vereinnahmungen und ihren spezifischen künstlerischen Modalitäten zu spannen. Der Schwerpunkt liegt auf deutschsprachigen Werken, es wird jedoch auch der europäische Rahmen berücksichtigt.

In an inter- and transmedial perspective, this volume attempts to trace the various semantic ordering processes that take place in the artistic treatment of the Thirty Years’ War during the 20th and 21st centuries by reconstructing their respective interpretive frameworks. The contributions as a whole attempt to draw a bow between the multitude of appropriations and their specific artistic modalities. Although the focus is on German-language works, the European context is also taken into account.

Le livre sur le site de l’éditeur

Parution: Le minimalisme nordique: architecture, arts, design et littérature (Revue Nordiques 44/2023)

Frédérique Harry, Aymeric Pantet et Harri Veivo (dir.): Le minimalisme nordique : architecture, arts, design et littérature. Numéro de la revue Nordiques 44 (2023).
DOI:10.4000/nordiques.7430

Existerait-il un minimalisme nordique ? Sobriété, silence, simplicité et lenteur sont autant de lieux communs qui définissent, souvent de façon réductrice, les arts nordiques.

Pour nourrir le débat et éviter l’écueil stéréotypant, ce numéro 44 de Nordiques propose une réflexion transdisciplinaire sur la notion de minimalisme et ses manifestations dans le Nord. Pour la première fois dans l’espace francophone, des contributions entre arts et histoire sont réunies pour explorer l’espace infini du minimalisme.

le numéro sur OpenEdition Journals.

Parution: Carry van Bruggen, “Les femmes dans l’espace littéraire moderne” (trad. Sandrine Maufroy)

Portrait Carry Van Bruggen

Carry van Bruggen: Les femmes dans l’espace littéraire moderne. Traduit du néerlandais, annoté, illustré et postfacé par Sandrine Maufroy. Paris: Éditions Rue d’Ulm (Collection « Versions françaises »), 2023 (parution le 6 octobre 2023).

Couverture de l'ouvrage de Carry van Bruggen: Les femmes dans l'espace littéraire moderne (2023)
Couverture de l’ouvrage de Carry van Bruggen: Les femmes dans l’espace littéraire moderne (2023)

Parus en feuilleton au cours de l’année 1916 sous le titre Littérature moderne, ces articles inédits en français analysent ce que les œuvres et la vie littéraires font comprendre de la place des femmes dans la société. Consacrés pour l’essentiel aux XVIIIe et XIXe siècles – Germaine de Staël et George Sand, Friedrich Schlegel et Heinrich Heine, Walter Scott, Shelley et Byron, Dickens et Thackeray, Charlotte Brontë… –, ils offrent un premier aperçu de la réflexion stimulante développée ensuite par l’écrivaine dans Prométhée, son grand essai sur l’histoire intellectuelle européenne et le développement de l’individualisme à l’époque moderne.

Continuer la lecture de « Parution: Carry van Bruggen, “Les femmes dans l’espace littéraire moderne” (trad. Sandrine Maufroy) »

Publication: Dossier “Réseaux poétiques. Postmodernité continuée dans la poésie de langue allemande depuis 1980” (Études germaniques 77/2022, n°4 [308])

Réseaux poétiques. Postmodernité continuée dans la poésie de langue allemande depuis 1980. Dossier coordonné par Françoise Lartillot (Université de Lorraine / CEGIL), Bernard Banoun (Sorbonne Université / REIGENN), Achim Geisenhanslüke (Goethe-Universität Frankfurt/Main), Werner Wögerbauer (Nantes Université / CRINI). Études germaniques 77 (2022), n°4 [308].

Couverture de la revue Études germaniques n°308
Couverture de la revue Études germaniques n°308

le numéro sur Cairn

La notion de réseau, prise au sens large et pour partie métaphorique, s’impose durant les années quatre-vingt-dix du XXe siècle comme outil pour penser la modernité. Elle permet de saisir à la fois l’organisation interactionnelle donnant lieu à des structurations de sens à une époque donnée et la manière dont cette époque articule sa compréhension d’elle-même à travers le mode d’organisation établie, voire construite en miroir d’époques précédentes.

Cette approche permettrait-elle de surmonter l’image de désolation que l’on peut retirer de réflexions récentes sur l’histoire de la poésie à partir de la fin des années quatre-vingt du XXe siècle? Suivant ces dernières, la poésie formerait durant cette période un ensemble chaotique et bigarré n’offrant aucune prise ni lisibilité. Pourrait-on toutefois trouver le moyen d’établir des sémantiques partagées en se fondant notamment sur le carrefour déjà énoncé du sociologique et de l’épistémologique auquel on ajouterait l’esthétique? C’est l’hypothèse poursuivie par les auteurs représentés dans notre volume, qui voient en outre dans l’ouvrage de Christian Metz sur plusieurs poétiques contemporaines une exploration pionnière de cette question.

Continuer la lecture de « Publication: Dossier “Réseaux poétiques. Postmodernité continuée dans la poésie de langue allemande depuis 1980” (Études germaniques 77/2022, n°4 [308]) »

Publication: Dossier “Christoph Martin Wieland et le roman Die Abentheuer des Don Sylvio von Rosalva” (Études germaniques 77/2022, n°2 [30)

Image de couverture dossier Wieland Etudes germaniques

Christoph Martin Wieland et le roman Die Abentheuer des Don Sylvio von Rosalva. Dossier coordonné par Tristan Coignard (U.R. Plurielles, CIRAMEC, Université Bordeaux Montaigne / IUF) et Sylvie Le Moël (REIGENN). Études germaniques 77 (2022), n°2 [306]).

Pages de couverture dossier Wieland Etudes germaniques
Page de couverture du dossier Wieland

Au sein de l’œuvre de Wieland, le roman Die Abentheuer des Don Sylvio von Rosalva occupe une place à part. 2022 marque le 250e anniversaire de l’arrivée de Christoph Martin Wieland à Weimar, où la duchesse de Saxe-Weimar-Eisenach lui confia l’éducation de ses deux enfants, Charles-Auguste et Constantin. Or le roman parut en 1764, à un moment où Wieland en était encore à un stade de son œuvre littéraire où il s’efforçait de s’approprier le genre romanesque en empruntant à différentes traditions européennes, depuis le conte de fée jusqu’au roman anglais en passant par les œuvres picaresques. On peut ainsi considérer que cette œuvre est un champ d’expérimentation, le point de départ d’une facette essentielle de la production littéraire de Wieland qui mobilisera des sous-genres aussi variés que le roman d’apprentissage ou encore le roman philosophique, politique et anthropologique.

Les études rassemblées dans ce dossier proposent des analyses qui peuvent fournir aux lecteurs contemporains déconcertés des clés pour mieux comprendre la démarche de Wieland et les spécificités de ce roman en particulier. Il s’agit d’examiner les enjeux génériques, mais aussi culturels, esthétiques et philosophiques relatifs à Don Sylvio. De ce point de vue, il paraît particulièrement judicieux de s’intéresser aux interférences entre le contexte des territoires de langue allemande et celui d’autres traditions intellectuelles et littéraires, en particulier en France, en Grande-Bretagne et en Espagne. Le roman est en effet un exemple très représentatif de la manière dont la circulation des idées et des textes peut façonner une production littéraire au XVIIIe siècle.

Publication: Stephan Pabst, Sylvie Arlaud, Bernard Banoun und Bénédicte Terrisse (Hrsg.), Wolfgang Hilbig und die (ganze) Moderne

Stephan Pabst, Sylvie Arlaud, Bernard Banoun und Bénédicte Terrisse (Hrsg.), Wolfgang Hilbig und die (ganze) Moderne, Berlin, Verbrecher Verlag, 2021
Broschur, 336 Seiten

Wolfgang Hilbig ist ein Autor der literarischen Moderne. Aber welcher? Literaturkritik und Literaturwissenschaft stellten ihn immer wieder in die Tradition der westlichen Moderne und leiteten seine Gedichte von Rimbaud und seine Prosa von Kafka her. Das trug ihm manchen Preis ein, aber auch manche Kritik, weil die Moderne in den 1980er und 90er Jahren längst unter Anachronismusverdacht stand. Zum Verständnis seiner Texte trug es ohnehin nur eingeschränkt bei. In dem Maße, in dem man sich nur unzureichend über die Einseitigkeit dieses Modernebegriffs im Klaren war, verstellte er einen Teil der Moderne, die für Hilbig nicht weniger prägend war. Zu ihr gehört Welimir Chlebnikow ebenso wie der russische Formalismus. Die Beiträge des Bandes versuchen, einen ost-west-transzendenten Modernebegriff wiederzugewinnen, und konfrontieren ihn mit Hilbigs Texten.

MIT BEITRÄGEN VON Stephan Pabst, Carsten Gansel, Wolfgang Emmerich, Wolfgang Engler, Michael Ostheimer, Marie-Luise Bott, Carola Hähnel-Mesnard, Françoise Lartillot, Michael Opitz, Joanna Jabłkowska und Stefan Matuschek.

Leseprobe

Zum Verlag

Publication: Bernard Banoun, Bénédicte Terrisse, Sylvie Arlaud und Stephan Pabst (Hg.), Wolfgang Hilbigs Lyrik. Eine Werkexpedition

Bernard Banoun, Bénédicte Terrisse, Sylvie Arlaud und Stephan Pabst (Hg.), Wolfgang Hilbigs Lyrik. Eine Werkexpedition, Berlin, Verbrecher Verlag, 2021
Broschur, 480 Seiten

Expeditionen in Wolfgang Hilbigs Lyrik bietet der vorliegende Band, der sowohl Bilanz, Experiment mit neuen kritischen Ansätzen und Anregung/Aufforderung zur weiteren Auseinandersetzung mit einem anspruchsvollen Werk und seiner abgründig faszinierenden Sprache sein möchte. Wolfgang Hilbig (1941–2007) wurde durch sein Prosawerk berühmt. Der Roman »Ich« (1993) dieses Dichters zwischen Ost und West ist eine der herausragenden literarischen Auseinandersetzungen mit dem deutsch-deutschen Literaturstreit kurz nach dem Mauerfall. In der Lyrik liegt jedoch der Kern seines Werkes. Der Band ist die erste Publikation, die ausschließlich der Lyrik Hilbigs gewidmet ist.
Die Texte des Bandes, die auf ein deutsch-französisches Forschungsprogramm über Wolfgang Hilbig / Ost-West-Moderne zurück gehen, enthalten sowohl einen Überblick über Hilbigs lyrisches Schaffen als auch Einzeluntersuchungen: Hilbig und die deutsche Romantik, Hilbig in der Moderne (Bezüge zu Rimbaud, Baudelaire, Hofmannsthal …), Hilbig und Leitfiguren der Lyrik des 20. Jahrhunderts (Celan, Huchel, Pound, H. Müller und V. Braun) und nicht zuletzt drei Untersuchungen zu Hilbigs Langgedicht »prosa meiner heimatstraße«. Der Band bietet außerdem erstmals eine Bibliografie zu Hilbigs Lyrik, die auch die zu Lebzeiten verfassten, aber in keiner der Sammlungen veröffentlichten Gedichte einbezieht.

MIT BEITRÄGEN VON Anne Lemonnier-Lemieux, Marie-Luise Bott, Sylvie Arlaud, Florence Baillet, Bénédicte Terrisse, Werner Wögerbauer, Maryse Jacob, Hiroshi Yamamoto, Françoise Lartillot, Stephan Pabst, Heribert Tommek, Nadia Lapchine, Michael Opitz, Bernard Banoun und Sibylle Goepper.

Leseprobe

Zum Verlag

Publication: Dossier “La révolution au subjectif” (Revue d’Allemagne 54/2022, n°1)

Dossier thématique de la Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, 54 (2022), n°1, p. 3-128: “La révolution au subjectif. Egodocuments, traces effacées et perspectives éclatées sur la révoluion allemande de 1918-1919”, coordonné par Valérie Carré, Jean-François Laplénie et Agathe Mareuge.

Combattants spartakistes. Berlin1919
Press Illustrating Service: Enemy Activities, German Revolution. Adherents to Sparticides, Berlin [1919]. War Department. 1789-9/18/1947. NARA 31478431.

→ le numéro sur le site des Presses Universitaires de Strasbourg.

→ le numéro sur OpenEdition Journals.

Parmi les nombreuses commémorations auxquelles l’année 2018 a donné lieu, il y avait celle de la révolution allemande de 1918-1919. Placée entre le bicentenaire de la naissance de Karl Marx et les 170 ans du Printemps des peuples, elle a semblé être reléguée au second plan. Comme souvent lors des années anniversaires, le sujet jouit cependant d’une actualité éditoriale importante. On note ici que la plupart des ouvrages s’efforcent de donner une vue d’ensemble, souvent d’un point de vue surplombant visant à l’exhaustivité quand elles se destinent à un public large. Mais parmi les publications récentes, on distingue également une tendance à étudier la révolution à l’échelle locale ou à renouveler les approches historiographiques développées jusque-là : spatialité, genre.

Le présent volume se propose quant à lui de s’intéresser à la relation subjective de l’épisode révolutionnaire, que cette relation émane de souvenirs personnels ou encore de romans ou d’œuvres artistiques. De fait, cet événement, peut-être plus qu’aucun autre à cette époque, a donné lieu à des interprétations multiples et souvent contradictoires. Ceci s’explique sans doute par les conflits internes à la gauche qui ont marqué cette révolution : du MSPD à l’USPD en passant par les Spartakistes, le KPD et les Revolutionäre Obleute, force est de constater qu’il est encore impossible d’écrire une histoire générale de la révolution. Elle est en effet tributaire, dans son déroulement et dans son historiographie, de ces différents courants souvent marqués par des personnalités aux positions contradictoires. Les processus de mémorialisation concurrents, voire de mythification, ont contribué à creuser certains antagonismes et à en atténuer d’autres. Une telle approche implique, dans nombre de cas, d’avoir recours à d’autres types de documents que ceux habituellement utilisés pour écrire l’histoire, et dans lesquels chercher l’apparition du sujet (et de la subjectivité) dans l’histoire. Très souvent, il s’agit de textes de “l’après-coup”, qui se caractérisent par une grande distance temporelle qui implique oublis, interprétations a posteriori, souvent façonnés par les différents discours qui circulent ou ont circulé au sujet des événements en question.

Continuer la lecture de « Publication: Dossier “La révolution au subjectif” (Revue d’Allemagne 54/2022, n°1) »
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search